L’open data français peine à faire reconnaître ses atouts à l’international

Ferris wheel shame, by Patrick M - ccbyncsa viaflickr
Ferris_wheel_shame_by_Patrick-M_ccbyncsa_viaflickr
Ferris wheel shame, by Patrick M – cc-by-nc-sa via Flickr

La France et ses acteurs ont souvent été rares dans les événements internationaux dédiés à l’open data. A croire que nous ne savons pas vendre les projets locaux – qui ne manquent pas – sur les affiches des conférences internationales ou sur des événements tels les Open Data Awards, aucun lauréat français. Ce qui peut porter à confusion, avec des messages comme :

 

Et pourtant non, le mouvement est toujours bien en marche et de nettes avancées sont à noter. De nombreuses initiatives seraient même à faire valoir sur les prochaines actualités, pour peu que l’on se mobilise.

 

Quelques preuves du dynamisme de l’open data en France

Deux opportunités

  1. La présidence de la France à l’Open Government Partnership pour 2016 serait une première occasion de mettre ces actions en avant. Pour peu que l’on ne reste pas sur de l’affichage.
  2. La rencontre mondiale des acteurs de l’open data en Octobre à Madrid constitue une seconde opportunité de valorisation. Pour l’instant, aucun acteur français n’y a déposé de dossier d’inscription. Un appel à projets est pourtant ouvert et facile d’accès.

 

Appel à actions

Vous avez un projet autour des données ouvertes, prenez 2 minutes pour le proposer à Madrid !
Vous avez d’autres suggestions de projets open data français à valoriser ? Postez votre liste en commentaire:)

One thought on “L’open data français peine à faire reconnaître ses atouts à l’international

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>